Rubrique : Chroniques

Publié le : 31 janvier 2012
Daunik LAZRO - Benjamin DUBOC - Didier LASSERRE

POURTANT LES CIMES DES ARBRES

Dark Tree Records
 

 

« Une lune vive
Pourtant
Les cimes des arbres
Retiennent la pluie »  

Un haïku de Bashô (1644-1694) donne son intitulé à chacune des séquences qui constituent ce disque. Il évoque, en fin de compte, avec justesse l’esprit qui habite la musique de ce trio.
Forme poétique ancestrale issue de la tradition japonaise, le haïku se fonde avant tout sur une relation intime à ce qui nous entoure et implique en même temps une recherche constante de l’épure. Il naît d’une attention extrême à la vibration intérieure du monde ; une sorte d’intériorité prend tout à coup forme et se révèle dans une fulgurance expressive étonnante.
La musique de ce trio procède du même élan. Elle va à l’essentiel, nous rendant à une certaine immédiateté de la vie. Le geste musical y acquiert une pureté sans cesse renouvelée. Une réceptivité extrême semble également de mise dans le jeu des trois improvisateurs. Cette captation donne accès à ces rares instants où à fleur d’ailes, on peut se jouer de l’absolu, retenir la foudre tout en acceptant d’en libérer la lumière... Nous sommes ici rassurés sur le fait qu’à certains moments de nos existences, l’invisible, l’inouï, peuvent soudain s’incarner dans un ici et un maintenant qui nous touchent, nous ébranlent, _ délectable.  

« Sur la Nuit
Le Vent souffle
Le feuillage des arbres
Caresse la Lune »

Géraldine Martin






Imprimer cet article